Connexion

    ACTUALITÉS    LIRE ET RELIRE


Les demoiselles aux pompons rouges
La Résistance héroïque des fusiliers marins à Dixmude

Benjamin Massieu
Editions Pierre de Taillac, 2014

Défendre Paris, telle est la mission donnée à de jeunes marins en août 1914. Pour la plupart rameutés des principaux ports militaires de France – Lorient, Brest et Cherbourg -, ils composent une unité hétéroclite, dernier rempart de la capitale alors que l’ennemi approche dangereusement.

Rapidement envoyés en Belgique après le « miracle » de la Marne, ils se voient bientôt chargés d’arrêter l’ennemi sur l’Yser, alors que le duc de Wurtemberg tente d’y percer le front en direction de Furnes et Dunkerque.

40 000 allemands se lancent à l’assaut de Dixmude défendue par ces 6500 marins surnommés, en raison du caractère juvénile de leur visage, les « demoiselles aux pompons rouges ». Beaucoup n’ont pas 18 ans. Engagés dans la marine à 16 ans, comme mousses, ils vont connaître leur baptême du feu, à terre, dans les plaines de Flandre.

Après une formidable préparation d’artillerie, les Allemands attaquent. Les combats seront terribles et se termineront au corps à corps, à la baïonnette. Les pertes des défenseurs sont effroyables : un homme sur deux est mort ou hors de combat. Mais les « demoiselles en pompons rouges » ont tenu près d’un mois avant de recevoir l’ordre d’évacuer la ville. Cette résistance héroïque permettra de briser l’offensive ennemie et de stabiliser le front.

Cet épisode, pourtant méconnu, constitue l’un des plus belles pages de l’histoire de la Marine française.

158 pages
prix : 19,90 €
format : 22,5 x22,5 cm
ISBN : 978-2-36445-046-2

Remonter

© Les Amis du Musée de la Marine 2016

© AAMM 2016