ESSO-PARENTIS - Pétrolier

26.00€




ESSO-PARENTIS - Pétrolier (1958)
Plan au 1/200

Le transport du pétrole par bateaux remonte vraisemblablement à des époques très anciennes mais il faut attendre la fin du XVIIe siècle pour noter une réglementation ordonnée par Pierre le Grand et s'appliquant aux barges de la Volga. Ce n'est que dans la deuxième moitié du XIXe siècle que l'exploitation des puits américains a provoqué la création et le développement croissant de ce genre de transport maritime.

On commença par transporter le pétrole en fûts, et ce ne fut qu'après de multiples expériences qu'on le chargea en vrac à bord de grands voiliers pour éviter le dangereux voisinage des chaudières d'un vapeur.

Le premier pétrolier à vapeur fut lancé en 1872, mais ce n'est qu'en 1886 que l'on construisit un tanker, véritable prototype des pétroliers modernes avec ses machines et chaudières disposées à l'arrière du navire.

La coque d'un pétrolier contient de nombreux et vastes réservoirs séparés par des dispositifs de sécurité, et reliés à un tuyautage très développé muni de pompes centrifuges à grand débit pour le déchargement.

Les dimensions des pétroliers ont augmenté dans des proportions considérables depuis une trentaine d'années. A l'époque, un tanker de 12 000 tonnes était un navire important; en 1960 on a construit au Japon un navire de 104 000 tonnes de port en lourd, mais la moyenne reste aux environs de 50 à 70 000 tonnes.

L'Esso Parentis, du nom du premier gisement français mis en exploitation, a été lancé en 1958 aux chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire.

Caractéristiques :
Déplacement : 38 000 tonneaux
Longueur : 212,59 m.
Largeur : 28,80 m.
Tirant d'eau en charg : 10,71 m.
Creux sur quille : 14,35 m.
Puissance : 17 500 chevaux.
Vitesse : 17,3 noeuds.
Volume des citernes : 51 500 m3.
Effectif : 14 officiers, 35 hommes.

Construction du modèle : facile

Monographie constituée d'une feuille de plan au 1/200, de deux photographies et d'une notice.

Ajouter au Panier: