DORIS

33.00€




DORIS
Plan au 1/20

 

Le Doris commence à être utilisé par les armements français de pêche à la morue après la guerre de 1870. C'est un fort canot à fond plat et à maître-couple trapézoïdal qui a une excellente tenue à la mer et que sa légèreté permet de hisser aisément à bord du terre-neuva ; grâce à ses bancs amovibles, il peut être empilé, quille en l'air de façon à dégager le pont. Tous les matins, dès que le jour permet de "distinguer les planches du pont ", chaque patron et son avant de doris mettent a l'eau leur embarcation pour relever les 24 pièces de 133 mètres de ligne qu'ils ont tendues la veille. Si la pêche est bonne, ils font plusieurs tours. De retour à bord, ils "travaillent" le poisson puis ils boëttent les 1800 hains de leurs lignes et, en fin d'après-midi, ils partent tendre. Pour la nuit, les doris sont hissés à bord sauf par très beau temps où ils s'amarrent sur la "sabaille".

En 1912, les Terre-neuvas étaient près de 100 à Saint-Malo et de 40 à Cancale. La construction des doris était donc une activité importante des chantiers d'autant plus que ces embarcations n'étaient pas faites pour durer longtemps dans les rudes conditions des bancs de Terre-Neuve.

Cette monographie a éré réalisée sous les directives de Jean Le Bot, spécialiste des bateaux de pêche du nord de la Bretagne.

Longueur : 5,90 m.
Largeur : 1,80 m.

Construction du modèle : facile

La monographie est constituée de six feuilles de plan au 1/20, de six photographies et d'une notice.

 


Ajouter au Panier: